Détail du livre

PARTAGER LA PAGE

MA GAUCHE - SI J'ETAIS PRESIDENT

Code EAN13: 9782849413975

Auteur : MORIN EDGAR

Éditeur : LES PEREGRINES


   Mis à disposition sous 2 à 15 jours
Extrait de l'avant-propos

Ressourçons-nous

«Si tu n'espères pas en l'inespéré, tu ne le trouveras pas.»
Héraclite

LA gauche. J'ai toujours répugné à ce LA unificateur qui occulte les différences, les oppositions et les conflits. Car la gauche est une notion complexe, dans le sens où ce terme comporte en lui unité, concurrences et antagonismes.
L'unité, elle est dans ses sources: l'aspiration à un monde meilleur, l'émancipation des opprimés, exploités, humiliés, offensés, l'universalité des droits de l'homme et de la femme. Ces sources, activées par la pensée humaniste, par les idées de la Révolution française et par la tradition républicaine, ont irrigué au XIXe siècle la pensée socialiste, la pensée communiste, la pensée libertaire.
Le mot libertaire se centre sur l'autonomie des individus et des groupes, le mot socialiste sur l'amélioration de la société, le mot communiste sur la nécessité de la communauté fraternelle entre les humains. Mais les courants libertaires, socialistes, communistes sont devenus concurrents. Il y eut de plus, au sein du socialisme, concurrence entre le socialisme étatique et le socialisme libertaire, entre le révolutionnarisme et le réformisme.
Ces courants se sont trouvés, non seulement en concurrence, mais aussi en antagonisme, et certains de ces antagonismes sont devenus mortifères. Ainsi c'est un gouvernement social-démocrate qui écrase en Allemagne la révolte spartakiste, c'est le communisme bolchevik qui, après la prise du pouvoir, élimine socialistes et anarchistes, ce qu'a encore plus radicalement poursuivi le communisme stalinien partout où il s'est imposé. C'est le Komintern et le parti communiste allemand qui en 1931-1933 dénoncent la social-démocratie comme ennemie pire que le national-socialisme. C'est l'Espagne républicaine qui, au sein de son combat contre le franquisme, élimine, sous la stimulation communiste, l'anarchisme catalan et aragonais ainsi que le gauchiste POUM. Les fronts communs, les fronts populaires, les unions de la résistance n'ont été que des moments éphémères. Et après que se fût constituée l'union du programme commun, la victoire socialiste a engendré l'asphyxie du parti communiste dans un baiser de la mort dont Mitterrand a été l'habilissime stratège.
  • ean
    9782849413975
  • Auteur
  • Éditeur
    LES PEREGRINES
  • Genre
    Sciences Humaines et Sociales - Sciences Humaines - Littérature - Essais - Livres de Poche - Essais - Nouvelles
  • Date de parution
    29/08/2013
  • Support
    Broché
  • Description du format
    Version Papier
  • Poids
    300 g
  • Hauteur
    179 mm
  • Largeur
    109 mm
  • Épaisseur
    27 mm
Aucune actualité liée

Du même auteur - Voir tous